terre polluée

Comprendre le traitement des terres polluées

La première raison de libérer le sol d’une contamination est sa destination à un usage agricole. Vient après le fait que le type de polluant peut être dangereux pour l’environnement et l’être humain. En effet, de manière accidentelle ou progressive, la terre se voit son espace rempli de pollution et devient impropre aux développements des végétaux et non viable. De nombreux projets sont ratés pour cette raison, soit elle conduit à une intoxication soit à une mauvaise récolte. Que doit-on alors comprendre des terres polluées ?

Le diagnostic de la terre

La terre lorsqu’elle passe d’une propriétaire ou d’un usage à une autre se doit être diagnostiqué. Les pollutions peuvent être soient :

  • originaires du précédent locataire ou usager,
  • découvertes pendant les phases de terrassement,
  • engendrées suite à une contamination accidentelle.

Des conclusions qui ne seront pas fiables si le diagnostic n’est réalisé que par des professionnels. C’est la raison de la présence d’un centre de traitement des terres polluées comme celle de all clean en Wallonie.

La responsabilité du polluer

Dans le cas d’une transaction, il est logique que le diagnostic de la pollution se fasse au préalable de l’acquisition. S’il est positif, le vendeur est sollicité à les réparer ou se voit son bien dévalorisé ou inacceptable à une vente. Réhabiliter les terres polluer est alors avantageux autant pour l’acquéreur que le vendeur.  Quant à un usage agricole, le diagnostic est conseillé pour une exploitation massive. Dans ce sens, un centre de traitement des terres polluées met à disposition ses expertises pour accompagner les particuliers ou entreprises désirant réparer ses terres suite à une contamination.

A qui s’adresser en cas de terres polluées ?

Les concernés sont invités à recourir à un centre de traitement des terres polluées. Établissement professionnel de haute envergure, celui-ci doit avoir des experts dans le domaine avec un site entier comprenant des matériels sécurisés d’acheminements de terres, affilié à un laboratoire agrée avec en bonus une loge pour prétraiter les terres polluées particulièrement suite à une infiltration d’hydrocarbure.

Les procédés de traitement des terres polluées

La contamination des terres n’est pas tellement visuelle que celle de l’eau. La terre ou le sol dans son rôle d’infiltration est une zone perméable qui risque d’étendre la pollution si les réhabilitations ne sont pas immédiates. Pour cette dernière, deux méthodes peuvent être recourues :

  • la méthode superficielle ou ex-situ agissant sur le périmètre pollué. Elle consiste à évacuer les terres souillées pour les envoyer à un centre de traitement de terres polluées. Elle s’applique à un niveau de pollution atteignable par une excavation ou est propre aux produits polluants ayant une vitesse d’infiltration lente.
  • la méthode in-situ est recourue dans le cadre d’une pollution s’étendant sur un espace plus important. Elle agit généralement sur les pollutions fluides ou solubles qui s’infiltrent rapidement dans le sol.  Sa première réaction est ainsi de se concentrer sur le traitement des eaux contaminées communément appelées « pump and treat » puis à la biorémédiation par injection de produit dans le sol s’il s’agissait des hydrocarbures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut