financement pour un sans emploi

Est-il possible d’obtenir un financement pour un sans emploi ?

La réponse est oui. Un emprunteur peut souscrire à un crédit sans justifier d’un emploi. Certains organismes prêteurs proposent des offres à destination des personnes au chômage. Cette aide financière est octroyée sous certaines conditions. Les entités à vocation sociale sont également présentes dans ce segment du marché.

Le prêt pour chômeur s’adresse aux emprunteurs sans emploi

Les établissements de prêt ne se contentent pas d’octroyer des crédits aux salariés et aux personnes jouissant d’une bonne situation. Ces banques proposent également des offres pour celles qui se trouvent au chômage. Pour souscrire à un emprunt, il faut toujours une demande accompagnée des quelques justificatifs. Les créanciers requièrent notamment une pièce d’identité ainsi qu’un document attestant la résidence. La présentation d’une garantie est souvent exigée. L’institution bancaire s’assure de récupérer son argent le moment venu. Si l’emprunteur cherche un financement pour acheter un véhicule, ce dernier peut servir de gage le temps du remboursement. Pour faire simple, les souscripteurs peuvent directement recourir à un crédit en ligne immédiat.

Souscrire à un emprunt auprès d’une agence de microcrédit

De nombreux emprunteurs ne remplissent pas les conditions fixées par les banques. Ils peuvent se tourner vers les agences de microcrédit. Ces entités visent justement à récupérer les clients qui ne parviennent pas à souscrire à un crédit. Puisque le demandeur est un citoyen dans le besoin, l’État se porte garant. Il s’agit de prêt personnel dont la valeur varie de 300 à 3000 euros. En tant que tel, le créancier n’entre pas dans les détails du projet. Par contre, ils enquêtent sur la solvabilité. Le profil de l’emprunteur peut également peser dans la décision. Présenter des preuves convaincantes ou bien disposer d’un apport personnel devrait aider. Le remboursement dure en moyenne 3 années.

Possibilité d’obtenir une aide financière auprès de l’administration

Les banques et les agences de microcrédit ne sont pas les seules à apporter leur soutien financier aux chercheurs d’emploi. La caisse d’allocation familiale (CAF) veille aux différents besoins des affiliés. Les bénéficiaires d’aides peuvent souscrire à un crédit lorsqu’ils respectent certaines conditions. La personne doit s’engager à trouver un travail ou accepter une proposition de la part de la CAF. L’argent devrait être dépensé à bon escient. Aux côtés des nécessités absolues, les moyens de locomotion et d’autres motifs sont admis. La somme octroyée est directement virée sur le compte d’un fournisseur. Pour prétendre à un financement, l’allocataire doit avoir au moins un enfant à charge. Ses revenus devraient être très faibles.

D’autres sources de financement à envisager

Ne pas avoir un emploi n’empêche aucunement une personne de monter son propre business. La plupart des chefs d’entreprise influents n’avaient plus de poste au moment de démarrer leur société. Avant de chercher un financement, il va falloir disposer d’un projet crédible. Une fois que le plan d’affaires est élaboré, il est possible de trouver des investisseurs prêts à le soutenir. Parfois, il faut pousser la porte d’un business angel. C’est un bailleur de fonds qui donne un coup de pouce aux futurs entrepreneurs en quête de capital. Enfin, les plateformes de crowfounding ou financement participatif peuvent également aider pour lancer un projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut